Recherche avancée

à la naissance de l’ethnologie française

Les missions ethnographiques en Afrique subsaharienne (1928-1939)

à la naissance de l’ethnologie française

Les missions ethnographiques en Afrique subsaharienne (1928-1939)

Vous êtes ici :  Accueil » Personnes » Collaborateurs africains » Ambara Dolo » L’ « aristocrate intellectuel » de l’après-guerre

L’ « aristocrate intellectuel » de l’après-guerre

Ambara Dolo

L’ « aristocrate intellectuel » de l’après-guerre

Ambara et Akundyo (guérisseur). 1956 (Photographie Blaise Calame)

15.Voir le fonds Marcel-Griaule : lesc/fmg_D_a_06_071.16.Koguem Dolo, le précédent interprète, travaille encore avec Griaule en 1952 et 1953, mais essentiellement en France et à Bamako. Pour plus de précisions, voir la notice de ce collaborateur.17.Marcel Griaule & Germaine Dieterlen, Le Renard pâle, Paris, Institut d’ethnologie, 1965, p. 8.18.Ambara accompagne notamment Germaine Dieterlen et Jean Rouch lors de leurs enquêtes de 1959 dans la région de Kumasi, au Ghana (Jean Rouch, Ciné-Ethnography, Minneapolis/London, University of Minnesota Press, 2003, p. 115).19.C’est d’ailleurs Calame-Griaule qui présente Ambara comme un « aristocrate intellectuel » (Calame-Griaule, Ethnologie et langage. La parole chez les Dogon, Paris, Gallimard, 1965, p. 13 ; Contes dogon du Mali, Paris, Karthala – Langues O’, 2006, p. 25).20.Le Dama d’Ambara, film 16 mm réalisé par Jean Rouch et Germaine Dieterlen, produit par SERDDAV, CNRS, CFE, 60 mn, 1974.