Recherche avancée

à la naissance de l’ethnologie française

Les missions ethnographiques en Afrique subsaharienne (1928-1939)

à la naissance de l’ethnologie française

Les missions ethnographiques en Afrique subsaharienne (1928-1939)

Vous êtes ici :  Accueil » Personnes » Collaborateurs africains » Ambibé Babadyi

Ambibé Babadyi

Ambibé Babadyi

fmg_E_a_03_C_021_01.jpg

  Au cours des années 1930, Ambibé Babadyi devient le principal informateur dogon des missions Griaule après une brève période de suspicion, voire de brouille. Les ethnographes justifient le choix de cet interlocuteur privilégié en le présentant comme un vénérable vieillard dépositaire des connaissances les plus secrètes et les plus complètes des Dogon. Ils ont toutefois conscience d’un paradoxe : cet habitant de Sanga qu’ils assimilent à un docteur ès tradition fiable et respectable est un jan, c’est-à-dire un artisan du cuir associé à la figure du menteur dans les représentations locales et membre du groupe endogame le plus méprisé et le plus stigmatisé par les autres Dogon. Troublés par des jugements opposés aux leurs et soucieux de ne pas décrédibiliser leur principale source d’informations, les ethnographes vont donc, dans leurs publications, occulter, nier ou mettre en doute l’appartenance d’Ambibé Babadyi au groupe des jan alors que c’est justement son statut particulier d’homme dépourvu de honte et libre de ses paroles qui lui permet de se comporter d’emblée en informateur complaisant et disert.

Ecrit par : Éric Jolly, CNRS, Institut des mondes africains (IMAF).