Recherche avancée

à la naissance de l’ethnologie française

Les missions ethnographiques en Afrique subsaharienne (1928-1939)

à la naissance de l’ethnologie française

Les missions ethnographiques en Afrique subsaharienne (1928-1939)

Vous êtes ici :  Accueil » Missions » Mission Dakar-Djibouti

Mission Dakar-Djibouti

Mission Dakar-Djibouti

PP0001456_01.jpg

Mission ethnographique et linguistique Dakar-Djibouti

(10 mai 1931-17 février 1933)

 

  Fort de sa première expérience de terrain de 1928-1929, Marcel Griaule organise et dirige une seconde mission beaucoup plus ambitieuse en termes de personnel, d’équipement, de durée et d’amplitude géographique. Voyage transafricain de vingt et un mois, Dakar-Djibouti est en effet la plus grande expédition ethnographique française, et la seule à être financée par voie parlementaire. Elle coïncide avec l’exposition coloniale internationale de 1931 et profite ainsi de l’engouement national pour les colonies françaises, mais elle participe surtout à la reconnaissance et à la professionnalisation de l’ethnologie française par sa médiatisation, par ses soutiens politiques, par ses nouvelles méthodes d’enquête et de collecte, par l’ampleur de ses résultats, et par ses liens étroits avec l’Institut d’ethnologie et le Musée d’ethnographie du Trocadéro, dont elle est l’antenne mobile et le laboratoire expérimental. Influencée également par les expéditions naturalistes du XIXe siècle et par la croisière noire Citroën de 1924-1925, cette mission est composée de quatre membres permanents (Marcel Griaule, Marcel Larget, Michel Leiris et Éric Lutten) et de sept membres temporaires (Abel Faivre, Deborah Lifchitz, Jean Mouchet, Jean Moufle, Michel Oukhtomsky, Gaston-Louis Roux et André Schaeffner).

Ecrit par : Éric Jolly, CNRS, Institut des mondes africains (IMAF).

Carte de la mission

Frise chronologique